21 May 2012

Vaut mieux regarder où se mettre les pieds!


Les accidents de chasse ne datent pas d’hier, comme nous le révèle cette anecdote des archives de la Nouvelle-Orléans. Vers 1759, François Rillieux revient de Biloxi, en Louisiane, avec ses sœurs et un esclave noir. Profitant d’un moment pour chasser le chevreuil, il trébuche et déclenche accidentellement son fusil. Le docteur Gardat et le docteur Guichandu ne pourront que constater plus tard son décès par la balle qui transperça sa mâchoire inférieure droite pour se loger dans son crâne.
C’est son beau-frère, François Rillieux, également à ses côtés lors de son retour, qui rapporte la mort accidentelle devant le greffier Chantalou le 29 juin 1759.

Source : Louisiana State Museum Historical Center. French Translations, May 2 1761 – Dec 24 1761. Doc. 7464, Le 29 juin 1759. 

No comments:

Post a Comment