03 May 2017

Julian Peters à la radio



Je vous invite à écouter la récente entrevue de Julian Peters à l'émission Les Oreilles d'Anne au Canada. Julian travaille présentement sur un roman graphique au sujet de la Conquête. C'est avec grande anticipation qu'on attend sa parution! 


Pour suivre l'oeuvre de Julian, visitez : https://julianpeterscomics.com/


02 May 2017

Chiens et l'armée

Récemment, la compagnie de nourriture pour chien Pedigree a fait diffuser cette pub :



Histoire vraie portant sur le chien de Howe, retourné à son propriétaire par ordre de Washington pendant la Révolution américaine. Meilleurs amis de l'homme, il n'est pas étonnant de savoir que de fidèles compagnons canins ont souvent été présents sur les fronts de guerre depuis les tout débuts de l'humanité.

Qu’en est-il pendant la guerre de Sept Ans? En Europe, la présence de chiens est attestée même dans l’art, comme dans ce tableau inspiré d'une œuvre de Joseph Vernet.


Le chien est non seulement un compagnon, mais se démontre utile sur le champ de guerre. Les chiens de traîne, par exemple, ne datent pas d’hier. En Amérique, un des meilleurs témoignages sur la présence de chiens dans l’armée est celui du canonnier Joseph Charles Bonin, dit Jolicœur (J.C.B.), en voyage avec sa compagnie dans la vallée de l’Ohio en 1754 :
Un jour que nous faisions halte à terre sur le bord de cette rivière en descendant, nous aperçûmes plusieurs chevreuils et daims dont les environs abondent, je pris mon fusil moi quatrième dans l’intention d’en tuer au moins un. J’avais avec moi mon chien [Ce chien que j’avais depuis deux ans et qui m’avait coûté trois cents francs, m’avait gagné, par sa force et son industrie, déjà deux cents francs. Sans compter les autres services qu’il m’avait rendus, en me traînant avec ma traine sur la neige et la glace.] animal très ardent et plein de vigueur, qui après avoir reconnu la piste d’un chevreuil se mit à sa poursuite plus longtemps qu’il ne fallait, car l’heure de s’embarquer étant arrivée, j’appelais inutilement mon chien qu’il n’était pas en mon pouvoir d’attendre puisque j’étais obligé de suivre les autres pirogues. Enfin après avoir fait une lieue environ sur la rivière j’aperçus mon chien sur le haut des montagnes escarpées d’où il ne pouvait descendre pour me rejoindre, je fus donc forcé de l’abandonner, non sans beaucoup de regret, persuadé qu’il ne pouvait que mourir de faim et être la pâture de quelques animaux voraces.
Dans son journal, Pierre Passerat de la Chapelle fait mention de l’utilisation de chiens alors qu’il se prépare à rejoindre La Nouvelle-Orléans à partir du Pays des Illinois en plein hiver 1761 :
Je donnai des instructions aux gradés pour les préparatifs du départ, la répartition des vivres et des charges sur les traîneaux. J’achetai aux sauvages des peaux de bison préparées pour recouvrir les charges des traîneaux et pour le campement. Je demandai aux sauvages de me fournir des guides en nombre suffisant pour la route. Ils m’en envoyèrent cinquante, douze traineaux et dix chiens de trait. 
En hiver, les chiens de traîne sont particulièrement utiles.
Source : CLUNY, Alexander. The American Traveller […]. Londres, E.
and C. Dilly,…, and J. Almon…, 1769. Frontispice.
Toujours dans le journal de La Chapelle, nous y trouvons une perle qui ferait sourire maints professeurs à l’école élémentaire. Alors qu’il est question d’un reçu de remboursement pour diverses fournitures, le commandant du fort de Chartres, Pierre-Joseph Neyon de Villiers, feint l’avoir perdu : « Je me souviens, j’ai retrouvé votre traite dans la gueule de mon chien et vous l’ai renvoyée par mon esclave. Par conséquent, je ne suis pas payé. » Il se sert de l’excuse non seulement avec de La Chapelle, mais répète l'histoire au gouverneur de la Louisiane. Plus ça change, plus c’est pareil… 

Bref, il ne s’agit ici que de quelques exemples de la présence de chiens dans la vie militaire au XVIIIe siècle en Nouvelle-France. C’est une question qui mérite certainement un article, un jour! Entre temps, j'invite mes lecteurs à lire les sources et lectures suggérées ci-dessous.

Sources :
  • Delâge, Denys, « Microbes, animaux et eau en Nouvelle-France », Globe: Revue internationale d’études québécoises, Vol. 9, nᵒ 1 (2006), p. 113–139.
  • Delâge, Denys, « «Vos chiens ont plus d’esprit que les nôtres»: histoire des chiens dans la rencontre des Français et des Amérindiens », Les Cahiers des dix, nᵒ 59 (2005), p. 179–215.
  • J.C.B. (Édité par l’abbé H.R. CASGRAIN). Voyage au Canada dans le nord de l’Amérique septentrionale fait depuis l’an 1751 à 1761 par J.C.B. Québec, Imprimerie Léger Rousseau, 1887. p. 97. 
  • Gagné, Joseph. Inconquis. Deux retraites françaises vers la Louisiane après 1760. Québec, Septentrion, 2016. p. 176, p. 206 et p. 215.
  • Tiger, Caroline. General Howe's Dog: George Washington, the Battle for Germantown and the Dog Who Crossed Enemy Lines. Chamberlain Bros, 2005. 176 p.


29 April 2017

Fermeture de deux musées à Québec


Je suis peiné d’apprendre que le Musée de la Place Royale et la Maison historique Chevalier vont fermer, faute, dit-on, d’un manque de revenu lié à la vente de billets. Il est un peu tôt ce matin pour que je commente à fond cette décision, mais je puis dire que je suis très déçu et bouleversé. Pour l’instant, j’encourage mes lecteurs à contacter leurs représentants politiques, ainsi que le ministère de la Culture et des Communications, et de faire part de leur chagrin et d’implorer le gouvernement de soutenir ces deux établissements. Sans oublier d’aller les visiter à nouveau (ou les découvrir si c’est votre première visite!) avant que la clé ne soit mise dans la porte... Ces musées sont important
s non seulement pour le patrimoine de la ville de Québec, mais de l’Amérique du Nord. C’est notre responsabilité de les mettre en valeur et protéger leur mission éducative.

Pour en savoir plus sur la fermeture des deux musées : Mathieu, Annie. « Deux musées du patrimoine ferment dans le Vieux-Port », Le Soleil, le 28 avril 2017, http://www.lapresse.ca/le-soleil/arts/expositions/201704/28/01-5093057-deux-musees-du-patrimoine-ferment-dans-le-vieux-port.php.

SUIVIS 2017-04-29: Mathieu, Annie. « Fermeture de deux musées du patrimoine: Québec rectifie le tir », Le Soleil, le 29 avril 2017, http://www.lapresse.ca/le-soleil/arts/expositions/201704/29/01-5093224-fermeture-de-deux-musees-du-patrimoine-quebec-rectifie-le-tir-.php

28 April 2017

Sainte-Famille de Cahokia

Écoutez l'archéologue Robert Mazrim parler (en anglais) de l'église Sainte-Famille de Cahokia, la plus vieille église encore debout aux États-Unis. La paroisse a été fondée sous le Régime français. J'ai moi-même eu le plaisir, à deux reprises, de visiter ce précieux vestige du Pays des Illinois dans le Midwest américain.

Site web de Sainte-Famille: http://www.holyfamily1699.org/


Photo: Joseph Gagné, 2013.

26 April 2017

Relation de la prise de Niagara, 1759

Extrait d'une lettre de Macarty, commandant au fort de Chartres, à Kerlerec, gouverneur de la Louisiane, le 30 août 1759:

J’aprend par M.rs de Belestre, et girardeau, la defaitte de notre detachement au moment d’entrer dans Niagara. les Anglais au nombre de 2000 i compris des sauvages des cinq feux, leur ayant tendu une embuscade et trahis, par les dittes nations; on a donné dedans. on pretend qu’une lettre Ecritte a M.r Pouchot, commandant, de se tenir prest a abattre les [ponts levis] un tel jour, a été portée a l’anglois qui en consequence s’est retranché sur le passage et envoyé audevant des sauvages, nous faire amitié et assurer que l’anglois, etoit sur la rive opposée. Je ne puis comprendre comme un detachement de 13 a 1400. hommes ait donné dedans avec tant de confiance jusque se faire mettre la bourre dans le ventre; sans doutte qu’on n’avoit point d’avangarde, n’y envoyé des françois a la decouverte, d’un costé et d’autre; de la premiere decharge, la majeure partie des officiers ont pery etant pris en [flanc] et en teste, la surprise a fait faire Volteface a tous ceux qui etoient derriere, la pluspart n’ayant pu faire feu, etant en Colonne sur 12 de hauteur, lors qu’on a été en deroutte il n’a jamais été possible aux officiers qui restoient, de [rallier] le monde; ils ont été poursuivis jusqu’au pied des costes. On Estime la perte du 24. juillet a 344 hommes pris ou tués, duquel nombre sont 17 officiers du canada, aux environs de 200 canadiens ou soldats, 6. de la louisiane, qui sont les S.rs Aubry, Devilliers, Lozy, Desroches, [Devins], Ferrant. Cadets [Desillets], Labarre, deux sergents, deux [caporaux], 30. soldats et 54 habitants, les S.rs berquier Blessé a la hanche et [hemery] demoncharsaux a l’épaule qui vont bien l’un et l’autre; Le reste sont des nations, sauteux, qui ont bien fait, la pluspart de nos nations etant restées derriere, ont été spectateurs, a l’exception des […sés] et petits Osages qui ont donnés, ils n’ont perdus [en ce qu’il] paroit personne; il est a [croire …/craindre] quils n’ayent eu quelques pourparler entre les nations qui nous donnent dans la suitte de la tablatture, si niagara venoit a etre pris. il etoit [detout] assiegé depuis 18 jours on pretend, sans trop assurer la chose, que M.r lacorne avoit pris deux batteaux aux anglais, qui, les reduis où [a manquer], et que, pendant quils etoient occupés du costé de notre detachement, il avoit entré dans niagara. il se repend aussy un bruit, que l’anglais ayant envoyé 100. voiles pour le siege de quebec, la France en avoit envoyé autant pour la defence; J’Espere apprendre bientôt quelque chose de plus positif.
Source:
ANOM, Colonies, C13A 41, F°103-107v. Macarty à Kerlerec. Aux Illinois, le 30 août 1759.

25 April 2017

Canon de La Belle

Je viens de découvrir le merveilleux site Sketchfab. Il s'agit d'un dépôt de modèles 3D.  En furetant, on peut parfois trouver des objets en lien avec la Nouvelle-France. Voici un canon retrouvé à bord de l'épave de La Belle, le navire de l'explorateur Cavelier de La Salle. Et vous, que trouverez-vous d'autre?

Parc Canada et les murs de Québec

Vidéos qui datent de 2016, mais que j'aime beaucoup. Ceux qui ne l'ont pas encore fait, je vous encourage fortement de venir visiter les fortifications de Québec.